Bercy vous explique comment cuire ses frites

En surfant, je suis tombé par hasard sur cette incroyable information : Bercy vous explique comment cuire ses frites.

J’ai bien cru que c’était un canular, une de ces fake-news, un hoax ou bien un raté de calendrier du premier avril, mais non ! Une recherche rapide affiche bien la longue liste unanime des médias Français si connus pour leur diversité d’opinion : vulgarisation scientifique, chaîne d’info et même la presse locale en parle !

Un journaliste ayant oublié de cacher ses sources, j’ai pu remonter jusqu’au document de la DGGCCRF, direction de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes.

Mais bien sûr : la consommation de frites n’est ni un problème de santé publique (dans laquelle l’Etat dépense 1,3 milliards d’euros par an pour en autre nous inciter à ne pas manger ni trop gras, ni trop salé … donc à ne pas manger de frites) ni un débouché de produits agricoles (où l’administration investit 3,3 milliards d’euros par an afin de promettre de garantir des revenus microscopiques aux agriculteurs pour qu’ils produisent leurs quotas de pommes de terres tout juste bonne à faire … des frites) : c’est bien un problème de consommation des produits fait-maison-made-in-France qui sont injustement concurrencés par des chaînes mondialisées (majoritairement américaine impérialistes turbo-libérales et qui ne payent pas leurs impôts en France) et par la RRP (restauration rapide de proximité, aka kébab du coin) dont l’origine des propriétaires fait fortement suspecter aux fonctionnaires de Bercy toute sortes de fraudes.

Après s’être illustré sur la façon de nous habiller en hiver (avec des vêtements chauds, en se couvrant le nez …) l’Etat a trouvé une nouvelle manière de dépenser nos impôts en budget communication.

J’attends avec impatience la version traduite en Néerlandais que le ministère des affaires étrangères en association avec le ministère de la culture ne tardera pas à placarder chez nos voisins Belges afin de leur expliquer sans aucune arrogance ni aucun ridicule que l’Etat Français sait bien mieux que quiconque ce qui est bon pour eux.

 

 

 

 

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *